3 jours dédiés aux acteurs de la santé

  • Suivez-nous sur Linkedin
  • Suivez-nous sur Youtube
  • Suivez-nous sur Spotify
  • Suivez-nous sur Deezer

1820mai 2021

Paris Expo - Porte de Versailles - Hall 1

Découvrir le contenu

La Télémédecine en EHPAD face à la crise sanitaire

Par Mailyz Marchaland, le 4 juin 2020

Réunis mercredi 27 mai à la demande de SANTEXPO, NeS et SIH Solutions, 8 experts sont revenus sur leur vécu de l’utilisation de la Télémédecine en EHPAD face au covid-19. Retour pour chacun sur l’avant, pendant et l’après de cette crise sanitaire qui a touché particulièrement les résidents et les équipes soignantes des EHPAD français. Read More

Assurer le déploiement des solutions dans un cadre légal

D’un point de vue juridique et administratif, tout s’est accéléré pour permettre un déploiement rapide et étendre le périmètre d’application des usages de e-santé afin d’assurer la continuité des soins et accompagner au mieux les équipes. Lina Williatte, vice-présidente de la SFSD, avocate au Barreau de Lille et professeur de Droit est revenue sur les différents arrêtés qui ont été pris et qui sont toujours en cours (au moins jusqu’au 10 juillet prochain). Yann-Maël Le Douarin, président du collège télésanté et conseiller médical télémédecine DGOS, a lui, appuyé le fait que tout avait été mis en place pour protéger les patients et suivre le plus grand nombre d’entre eux.

 

L’implication des équipes techniques sur le terrain

Pour la technique, les défis rencontrés ont mené à une mobilisation générale des différentes équipes avec la mise en place de nouveaux outils et de nouvelles méthodes de travail. Olivier Angot, directeur du GRADeS Normand’e-santé a constaté l’explosion des téléconsultations en Normandie de 60 par semaine à plus de 1 000 par jour et le travail des équipes pour renforcer l’infrastructure en place et assurer un accompagnement des professionnels de santé au plus près du terrain. Quant à Tristan Piron, DSI adjoint GHT 85, RSSI et DPO, il a développé le sujet de la refonte des infrastructures techniques entre ce qui est dédiée à Télémédecine et celles dédiées au maintien du lien social entre les résidents et leurs familles.

Du côté des éditeurs, le travail s’est réparti sur trois grandes phases : l’avant et le pendant du confinement avec une adaptation rapide et agile pour ouvrir au maximum l’accès aux outils sécurisés et à présent une phase de consolidation suite de cette crise. Pour Eric Garcia, directeur BU de Maincare, cette situation a révélé le meilleur de ses équipes, une très grande implication qui maintenant se transforme en une nouvelle énergie pour le développement de projets pour poursuivre dans cette dynamique et préparer l’avenir. Même retour positif pour Jean-Louis Baudet, directeur business de NEHS Digital où tout a été mis en œuvre pour répondre aux différentes demandes voire les devancer, que cela soit pour les patients traités pour le Covid-19, mais aussi pour tous les autres, dont la continuité des traitements a été perturbée par cette situation.

 

L’appropriation des outils par le personnel soignant

Sur le terrain pour les équipes soignantes, la situation a été très dure et les maîtres mots ont été le courage, la débrouille et le maintien du lien social. Le Dr Jan-Cedric Hansen, médecin coordinateur et chef de pôle gériatrique du CH de Pacy-sur-Eure, a pu constater que les équipes se sont approprié les outils de Télémédecine avec plus ou moins de facilité selon les disparités géographiques, et qu’une campagne de « vulgarisation » ne peut qu’être bénéfique pour le secteur des EHPAD.

 

La Télémédecine sur le long-terme

Grand témoin de ce webinar, Pierre Simon, directeur du site « telemedaction.org » et ancien président-fondateur de la Société Française de Télémédecine a fait le constat un peu paradoxale que les différents outils numériques (tablettes, smartphones), souvent offerts aux EHPAD par des industriels, ont été beaucoup utilisés pour maintenir le lien social entre les résidents et leurs familles, alors que les mêmes outils, dotés d’une solution web sécurisée, auraient pu servir également à joindre le médecin traitant lorsque cela s’avérait nécessaire.

Malgré l’effroi que cette crise sanitaire a provoqué, elle a aussi révélé le potentiel extraordinaire des différents acteurs du secteur et surtout montré que les outils digitaux au service de la Télémédecine peuvent réellement contribuer à améliorer et maintenir une prise en charge globale des patients où qu’ils soient géographiquement. Pour sortir plus grand de cette épreuve, il faut maintenant équiper et former l’ensemble des EHPAD français pour se prémunir face à une éventuelle nouvelle crise sanitaire dans les années à venir.

 

Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn Partagez sur facebook

Annulation de l'édition 2020 du salon SANTEXPO

Les dernières évolutions de la situation sanitaire liée à la pandémie du COVID-19 ont de nouveau contraint le Premier Ministre le 13 août 2020, par la publication d’un décret, à interdire la tenue d’événements de plus de 5 000 personnes et ce jusqu’au 30 octobre 2020.