3 jours dédiés aux acteurs de la santé

Retrouvez également

  • Suivez-nous sur Linkedin
  • Suivez-nous sur Youtube
  • Suivez-nous sur Spotify
  • Suivez-nous sur Deezer

911mars 2021

SANTEXPO LIVE, une édition 100% digitale

Découvrir le contenu

Zoom sur Antoine Loron

Covid-19
RH

Antoine Loron, Président et cofondateur de MedGO, startup de gestion des remplacements pour les établissements de santé, hôpitaux, cliniques et EHPAD.

Quelle mesure prioritaire avez-vous prise chez medGo, lors de cette crise ?

Chez MedGo go, on a totalement changé ce sur quoi on travaillait. Nous avons en effet été sollicité très tôt dès début de la crise par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Ile de France pour utiliser ce qu’on sait faire, à savoir notre logiciel de matching entre des établissements et des professionnels de santé. Et ceci afin de créer un dispositif de renfort qui s’appelle Renforts Covid, à l’échelle de la région. On a permis de mobiliser des milliers de volontaires, retraités, étudiants, professionnels reconvertis. Des milliers d’établissements ont pu se mettre en relation pour apporter un soutien et un renfort en personnel qualifié auprès des établissements de santé. Cela a très bien fonctionné. Au bout de quelques jours, nous avons été contactés par 9 autres ARS et nous avons répliqué le dispositif Renforts Covid dans ces 9 autres régions. Au bout de deux mois, 60.000 volontaires se sont inscrits et se sont mobilisés et plus de 6.000 établissements ont activé le dispositif. Ils ont ainsi bénéficié de ce soutien pour renforcer leurs équipes et avoir du personnel en plus auprès des soignants en ces temps de crise.

En sortie de crise, quelle sera votre priorité ?

Notre priorité, à la sortie de la crise, ce sera de revenir à un fonctionnement normal de nos services. Le dispositif Renforts Covid qu’on a mis en place avec les ARS va devoir se refermer puisque le besoin de mobilisation de volontaires a commencé à décroître, le pic de la crise a été atteint. Chez MedGo, nous allons remettre nos équipes et nos efforts au service de nos clients pour les accompagner dans la mise en place et l’utilisation de notre logiciel de gestion des remplacements. En revanche, nous n’allons pas totalement tout refermer. Et selon les souhaits des ARS nous serons disponibles pour réactiver le dispositif ou le prolonger si des besoins se font sentir dans certaines régions plus que dans d’autres.

Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn Partagez sur facebook