3 jours dédiés
aux acteurs de la santé

Retrouvez également

  • Suivez-nous sur Linkedin
  • Suivez-nous sur Youtube
  • Suivez-nous sur Spotify
  • Suivez-nous sur Deezer

810novembre 2021

Paris Expo - Porte de Versailles - Hall 1

Découvrir le contenu

Zoom sur Philippe Gesnouin

Covid-19
Déconfinement
données de santé

Responsable du Transfert Technologique pour la Santé à l’Inria et en charge de la mission Inria Covid-19, Philippe Gesnouin nous a accordé cette interview le 26 juin 2020.

Je travaille depuis 2009 à l’Inria pour la direction du Transfert, la direction générale déléguée à l’innovation et je m’occupe plus particulièrement du domaine de la Santé et des sciences de la vie. Depuis quelques semaines je suis en charge avec mon collègue Hugues Berry d’animer la mission Inria Covid-19.

Quelles ont été les actions prises par l’Inria dans le contexte Covid-19 ?

Notre objectif était avant tout de pouvoir répondre aux besoins concrets, répondre à l’urgence également. En tant qu’Institut de recherche public, c’est de toute façon notre mission dans ces moments-là de se mettre au service de la collectivité, répondre à des besoins concrets et déployer nos moyens. Par exemple, un projet qui a été mis en place très vite est PréLifa. L’objectif de ce projet est de pouvoir faciliter la communication entre les personnels de réanimation et les familles. Il s’agit d’une application qui a été développée avec la société Hippocad.

D’autres exemples qui sont également dans nos habitudes et que font beaucoup de collègues autour de la médiation scientifique. Le projet ParlonsMath qui a proposé des conférences en mathématiques à l’intention des lycéens notamment. Il a été mis en place et a nécessité une petite aide au niveau de l’infrastructure. L’idée était d’avoir des collègues volontaires pour les conférences également.

Le projet qui peut être très intéressant pour l’audience de SANTEXPO est le projet ScikitEDS. Des collègues, extrêmement rompus à l’analyse de données et qui développent par ailleurs un package extrêmement populaire autour de l’apprentissage machine, de l’IA. Ils se sont mis au service de la DSI de AP-HP pour pouvoir analyser les données, proposer des tableaux de bord à l’attention de la direction pour gérer, anticiper et mettre en place les besoins dans le cadre de la gestion de la crise. Bien entendu, nous avons plusieurs projets aussi qui sont en lien avec l’imagerie médicale. Notamment un projet en collaboration avec l’IGR avec l’AP-HP avec le Kremlin-Bicêtre en particulier et la société Owkin. Il s’agit d’un projet autour de l’analyse des CT scans pulmonaires afin de déterminer le risque de complication. Ce n’est pas nécessairement autour du diagnostic, qui n’est plus vraiment un sujet, mais surtout d’anticiper les possibles complications au moment de l’admission des patients.

En sortie de crise, quelles sont les priorités pour l’INRIA ?

À l’issue de la crise, bien entendu, nous continuons nos activités de recherche, mais on va probablement mettre l’accent en ce qui concerne Covid-19. Nous avons des projets en cours qui sont plus autour de la modélisation des épidémies. Des projets qui étaient déjà en cours mais qui sont renforcées. Quelles peuvent être, par exemple, les conséquences de déclencher un confinement partiel dans une région? Comment modifier les conditions de circulation? Comment identifier, bien sûr, par un travail qui est en cours aussi, des clusters?

Quelles sont vos attentes en venant cette année sur SANTEXPO ?

Ça reste toujours un rendez-vous extrêmement important pour voir quels sont les acteurs de l’écosystème autour de l’hôpital, autour du soin, bien entendu, autour des technologies de l’information. Il y a énormément de gens qui sont présents. Il serait intéressant de regarder quels sont les développements qui ont été faits à cette occasion. Par exemple, l’application Covidom qui a été développée par Nouveal. C’est extrêmement intéressant. Ils ne sont bien entendu pas les seuls. On a vu beaucoup d’initiatives qui ont été prises et je pense que beaucoup vont en parler. Ce sera très intéressant.

Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn Partagez sur facebook